Pour la faire court: 

Susan Dempsey, étudiante à l’UCLA à Hollywood Hills, est retrouvée morte un soir dans un parc, près de la maison d’un célèbre producteur, qui d’ailleurs lui avait donner rendez-vous pour un casting le soir même. L’affaire est appelée : Affaire Cendrillon, car elle est retrouvée étrangement chausser d’un seul escarpin. 20 ans plus tard, le meurtre n’est toujours pas élucidé et Mme Dempsey ne sait toujours pas qui a tué sa fille. Laurie Moran, une reporter, va décider de mener l’enquête dans une émission télévisée : Suspicion. Elle va réunir tous les suspects de l’affaire. Mais l’émission va provoquer d’étranges réactions chez certaines personnes. Certains suspects vont sortir du lot, d’autres vont essayer de faire capoter l’émission, et d’autres encore vont garder leurs secrets. Mais le coupable n’est pas forcément celui que l’on croit…

Extrait: 

Première ligne: « Il était deux heures du matin. Pile à l’heure, pensa Rosemary Dempsey avec regret en ouvrant les yeux. Elle s’agita dans son lit. Chaque fois qu’elle devait affronter une journée, importante, elle se réveillait inévitablement au milieu de la nuit avec le pressentiment que quelque chose allait mal tourner. »

Au hasard: « Tous les éléments de l’Affaire Cendrillon étaient en place et elle ne pouvait s’empêcher de penser à la remarque de son père la prévenant qu’elle allait se trouver en compagnie d’un assassin. Un frisson la traversa. La culpabilité de la mère active était le moindre de ses soucis. »

Mon avis:

Mary Higgins Clark écrit avec Alafair Burke, gardant les personnages du « Bleu de tes Yeux » (le livre juste avant celui-là.). Bon, on sait que Mary Higgins est loin d’être à son premier essaie et qu’elle est très bien dans ce domaine policier/thriller. En tout cas j’ai beaucoup aimé son bouquin ! Tout le long du livre j’ai pensé au Cluedo (Et j’adore ce jeu !.). Ça m’a mis vraiment dans ce genre d’ambiance: Une victime, les suspects, un lieu. Tous les suspects sont réunis, les indices viennent au fur et à mesure, on suspecte une personne et une autre le lendemain… Perso, j’ai deviné le tueur à 50 pages de la fin. Il manque juste un petit peu plus de suspense poignant qui prend aux tripes . Je ne raconterai pas la fin, bien évidement, mais si vous le lisez vous penserez peut être comme moi. Dans son roman « Ce que vivent les roses » , là, j’ai été bouleversée car je ne m’attendais pas du tout à ce que ça se termine de cette façon, et ça j’adore! J’adore être surprise ! Je n’aime pas avoir tord dans la vrai vie, mais j’adore avoir tord dans les policiers/thrillers et être sur le cul. Et c’est ce qui me manque un peu dans celui-là.

4coeurs

Grant_Park_trees_in_fog

Quand le lire:

Dans un endroit calme, pour suivre l’enquête et deviner le tueur.

D’autres avis : 

On La Lu :  « En tout cas, exit Carol et bienvenue à Alafair Burke, une autre « fille de » (James Lee Burke en l’occurrence). Et c’est bien meilleur. »

BLOG CLARABEL : « L’ensemble est plutôt habile et prenant à suivre, même si le dénouement de l’intrigue n’est pas non plus hyper haletant. »

BLOG Liseuse Hyper Fertile : « Plaisant à lire, mais ce n’est pas une lecture indispensable. »

Publicités